La vérité absolue sur l’âge du monde – Ep.1

Page vue : 2 581 fois.

Toutes les conclusions scientifiques, ou les généralisations, peuvent être seulement probables à un degré plus ou moins grand selon les précautions prises dans l’utilisation de la preuve disponible, et le degré de probabilité décroît nécessairement à mesure qu’augmente la distance où se trouvent ces conclusions […] par rapport aux faits empiriques, ou que croissent les variables inconnues, etc… Se souvenir constamment de cela, c’est se rendre compte qu’il ne peut y avoir de réel conflit entre une théorie scientifique et la Torah.

A travers trois cours, le Rav Avraham Barou’h Pewzner nous invite à découvrir une vision beaucoup plus authentique à ce propos.

 

Episode 1

Episode 2

Episode 3

 

TOUS LES COURS DE RAV A.B PEWZNER

 

3 Comments

  1. ALTER MICHAEL dit :

    Chalom Ve Bra’ha

    Pour ma part je conçois que la science va dans une direction linéaire et qui recherche des réponses à des questions imaginaires et qui avance sans pouvoir être convaincu qu’ils doivent encore et encore chercher des réponses , car si ils se retournèrent pour donner une réponse à la création du monde, ils ne peuvent pas et jamais connaitre le début du monde , car ils avancent toujours en avant et ils finissent par ne plus savoir qu’il existe un DIEU. CAR EN TANT QUE SCIENTIFIQUES le monde ne peut qu’être une invention de l’homme d’après des solutions qui leurs conviennent et raconter une folie logique qui est leurs principe de dire au monde aucune solution que le monde c’est fait tout seul sans pour autant être convaincu qu’un soit disant DIEU créa le monde , ils refusent en tant que scientifiques , qu’ils sont persuadés qu’un jour la science pourra toujours être en état de recherche et finiront par perdre leurs crédibilités aux yeux du monde car toutes leurs recherchent se terminent avec un point ??? Alors que les vrais scientifiques sont le peuple JUIF QUI détiennent une TORAH QUI EST LA SEULE VRAIE SCIENCE….

  2. Dr. Claude Benzaquen dit :

    Ai suivi les arguments du Rav A. Pewzner contre la théorie de l’évolution.
    Je ne vois pas de contradiction entre la Thora et la science à ce sujet.
    Le Rabbi reconnait que le monde a été crée en plusieurs étapes….comme le confirme la science.
    Le Rabbi reconnait qu’un jour dans la Thora peut signifier un « long temps » comme le confirme la science.
    Mais là où se situe la divergence entre le Rabbi et la science c’est dans la non acceptation de la théorie de l’évolution.
    Accepter la théorie de l’évolution n’est pas renier la Thora, puisque l’aboutissement parfait des créatures vivantes sur terre est représenté par l’HOMME. Or la théorie de l’évolution est en accord parfait avec la thora dans le timming organisé de la création pour aboutir enfin à la création de l’être le plus abouti: l’HOMME.
    On ne peut pas nier l’existence antérieure de « Lucie », de l’homme de Néanderthal….qui ont amené l’avènement de l’HOMME dont parle la Thora.
    Je simplifie et essaye de résumer en un minimum de mots ma réflexion. J’en suis désolé. Me suis-je fait comprendre ???
    Ceci étant, en tant que juif juif, je ne suis aucunement gêné par la théorie du BIG BANG, ni par celle de l’évolution.
    C’est exactement ce que nous dit la Thora.
    Et pour faire court: pour moi juif juif : NO PROBLEMO

Trackbacks

Laisser un commentaire

 
 




 

 

Un mot, une vie…

Les Juifs doivent savoir, sans le moindre doute, que le temps de la venue du Machiah est arrivé !
Il convient donc de se tenir prêt.
C'est pourquoi faut-il absolument rajouter et multiplier des actions de bonté !
Pourquoi n'est-il pas déjà là ?
C'est le Machiah Lui-même qui répondra à cette question, mais celle-ci ne doit décourager aucun Juif. Bien au contraire, une telle interrogation doit éveiller en chacun de nous une énergie et un enthousiasme accrus pour accomplir le service de D.ieu !

Le Rabbi de Loubavitch.

Depuis août 2017, Torahdevie.fr est affilié aux Institutions Beth Hillel - Sinaï