Le Chabbat & l’humanité

Page vue : 0 fois.

sdefsdfsdfA travers ce cours, le Rav Avraham Barouh Pewzner nous invite à comprendre pourquoi l’observance du Chabbat n’a été donné qu’au peuple juif.

 

TOUS LES COURS DE RAV A.B PEWZNER

 

5 Comments

  1. hanna dit :

    bonjour à tous, avant tout merci pour vos cours extraordinaires !
    vous expliquez que le non juif ne doit pas faire sabbat, mais pouvez vous m’expliquer alors ce que veut dire isaie, chapitre 56 : lorsqu’il parle ainsi concernant ceux qui s’agrègent à l éternel :

    6 Et les fils de l’étranger, qui s’agrègent à l’Eternel, se vouant à son culte, aimant son nom et devenant pour lui des serviteurs; tous ceux qui observent le sabbat et ne le profanent point, qui persévèrent dans mon alliance, 7 je les amènerai sur ma sainte montagne, je les comblerai de joie dans ma maison de prières, leurs holocaustes et autres sacrifices seront les bienvenus sur mon autel; car ma maison sera dénommée Maison des prières pour toutes les nations. »

    merci d’avance pour votre réponse, hanna.

    • TORAHDEVIE.FR dit :

      Chalom Ouvraha !

      D’après nos sages, les versets d’Isaïe que vous mentionnez, parlent de Guérim (prosélytes) qui se sont convertis au judaïsme. Rachi, le plus grand commentateur de la Torah, le dit clairement. Ce commentaire est entre autre soutenu par les notions d’alliance avec D.ieu, qui figurent dans le même texte d’Isaïe.

      Remarquons au passage qu’il existe deux conceptions du Chabbat : 1) La conception universelle, dont l’essentiel est le repos ainsi que le bien être de l’humain. 2) La conception religieuse dont l’essentiel est l’abstention de production ; même si cela n’engendre aucun effort mais dont la conséquence résulte de nos actes. (Ex : Allumer ou éteindre la lumière etc…). Cela étant du domaine du « service de D.ieu ».
      De ce fait, c’est cette conception religieuse qui est un devoir et une obligation pour le peuple juif. Elle l’est donc exclue pour les non-juifs.

      Le Rabbi de Loubavitch explique que chaque être de l’univers possède un rôle important à qui est donné une mission précise et personnelle. En effet, tout être humain a pour mission d’entretenir un monde sain et harmonieux matériellement sociologiquement et culturellement.
      Cela dit, le peuple juif possède la mission supplémentaire qui est d’élever le monde vers une dimension tout autre : un monde spirituel rempli de Divinité.

      Pour notre sujet, nous pouvons comprendre que la dite première conception du Chabbat est accessible à toute l’humanité, tandis que la deuxième est offerte au peuple Juif uniquement.

      Cordial Chalom,
      Rav Avraham Barouh Pewzner.

  2. escola isabel dit :

    je voudrais comprendre, le shabbat a été institué a la création pour l’humain , et ce bien avant Moise Noé etc….. a moins que l’interprétation des érudits prévale sur ce qui est écrit ….

  3. yannick guinot dit :

    Bonjour !

    Les Juifs doivent observer le Shabbat. Les païens qui sont rattachés à la racine qu’est Israël par la foi dans le Messie, doivent aussi observer le Shabbat.
    Shalom !

  4. Shaina dit :

    Cher Rav,
    Votre réponse à Hanna met plus de lumière quant à votre conception et donc votre vidéo.
    Il y a une différence entre conception universelle et religion.
    La religion ici défini = met une barrière entre l’homme et le juif.
    C’est comme mettre un obstacle entre l’appartenance au peuple juif officiel et les personnes qui ont accès à la Torah.
    Le coeur des « non juifs » les dicterait à accepter la Torah dans la mesure de leur entente, tous les mitzvots qui sont à leur portée, car culturellement etre éduqué dans un environnement non juif ne permet pas – sauf grands efforts – de connaitre tous les mitzvots et donc de savoir si oui ou non pour Shabbat on peut appuyer sur le bouton d’ascenseur ou pas… Ces altérations des pratiques conseillées par les sages et érudits – dues à un manque d’éducation religieuse culturelle – pourraient soutenir une interdiction de pratiquer le Shabbat pour les non juifs.
    Cependant, en temps d’exil (car ne pas etre né dans le cercle juif peut etre vécu comme tel par un guérim sans conversion officielle) la Torah orale avec ses pratiques telles que (sans vouloir aller trop loin ni manquer de respect) préparer le papier toilette avant Shabbat, ne pas utiliser son téléphone portable, etc, ne sont pas accessibles lorsque le non juif ne fait que lire la Torah sans aide extérieure.
    Pour aller où je veux en venir:
    1- la religion ne doit pas etre trop rigoureuse au point de faire une séparation si dure et implacable contre et à l’encontre des non juifs qui souhaitent suivre les mitzvots dans leur état indiqué par la Torah écrite,
    2- un juif à qui Adonai donne la mission personnelle de changer le monde doit-il risquer de tout gacher en étant non productif le jour de shabbat? Lorsque ses responsabilités touchent des millions de personnes ou ne serait-ce que une personne, je ne crois pas qu’il se doive de rester improductif tout en respectant Shabbat.

    Tout doit se faire avec mesure.
    La mesure du coeur et de l’appel de D.ieu à D.ieu,
    La mesure du coeur et de l’appel de l’homme vers D.ieu,
    La mesure du coeur et de l’appel de l’homme vers l’homme.

    Les personnes n’ayant pas une vie professionnelle liée au monde extérieur pourraient avoir le devoir d’accomplir d’amener la divinité dans le monde, mais les autres, qu’ils soient juif ou pas, ne devraient pas etre mis en carcan des interdits de production car amener la divinité ce n’est pas uniquement devenir improductif le jour du Shabbat, c’est activement se soucier du bien etre de l’homme en étant actif pour le bien etre des uns et des autres.
    On est obligé de sortir du texte seul de votre leçon disant que les non juifs doivent s’abstenir de faire Shabbat car le désir profond d’un homme touché par D.ieu et se sentant attiré de respecter ce commandement plus qu’un autre par exemple, ne doit pas etre empeché. Pour moi, ce serait comme investir dans le futur, avec l’espoir que ce non juif pratiquant autant que possible le Shabbat, ait envie d’aller plus loin et de se convertir un jour et ainsi ajouter le nombre d’enfant d’Israel.

    Cet avis n’engage que moi et j’espère vraiment ne heurter personne mais il me semble important de soutenir les non juifs qui souhaitent faire autant de commandements que possible.

Trackbacks

Laisser un commentaire

 
 




 

 

Un mot, une vie…

Les Juifs doivent savoir, sans le moindre doute, que le temps de la venue du Machiah est arrivé !
Il convient donc de se tenir prêt.
C'est pourquoi faut-il absolument rajouter et multiplier des actions de bonté !
Pourquoi n'est-il pas déjà là ?
C'est le Machiah Lui-même qui répondra à cette question, mais celle-ci ne doit décourager aucun Juif. Bien au contraire, une telle interrogation doit éveiller en chacun de nous une énergie et un enthousiasme accrus pour accomplir le service de D.ieu !

Le Rabbi de Loubavitch.

Depuis août 2017, Torahdevie.fr est affilié aux Institutions Beth Hillel - Sinaï