Le secret des Trois Semaines de Deuil

Page vue : 2 244 fois.

Le secret des trois semaines de deuil

Ces trois semaines sont appelées par le prophète Jérémie Beïn HaMetsarim, littéralement « entre l’étroitesse ». Le mot metsar, constriction, resserrement, est la racine du mot Mitsraïm, l’Égypte au temps où nous étions esclaves lors de notre premier exil. Lorsque nous sommes dans l’étroitesse, nous sommes en état d’exil : nous ne pouvons pas exprimer ou être qui nous sommes vraiment. Nos prophètes ont prédit que le Neuf Av sera finalement révélé comme le jour le plus grand et le plus joyeux de l’année. Aujourd’hui déjà, alors même que nous jeûnons et portons le deuil en ce jour, la loi juive fait allusion à son futur statut de moed, de jour de joyeuse célébration. Le Zohar montre comment les Trois Semaines, que nous considérons comme une période de deuil, sont en réalité la source de ce qui deviendra un grand jour de fête.


TOUS LES COURS DE RAV AVRAHAM HAVIV

 

1 Comment

  1. SARAH dit :

    Ich tsadik
    hazak et merci infiniment pour ce cours si Hizoukant » !!!

Trackbacks

Laisser un commentaire

 
 




 

 

Un mot, une vie…

Les Juifs doivent savoir, sans le moindre doute, que le temps de la venue du Machiah est arrivé !
Il convient donc de se tenir prêt.
C'est pourquoi faut-il absolument rajouter et multiplier des actions de bonté !
Pourquoi n'est-il pas déjà là ?
C'est le Machiah Lui-même qui répondra à cette question, mais celle-ci ne doit décourager aucun Juif. Bien au contraire, une telle interrogation doit éveiller en chacun de nous une énergie et un enthousiasme accrus pour accomplir le service de D.ieu !

Le Rabbi de Loubavitch.